Au secours ! il aime pas lire ! Les deux engrais indispensables pour faire pousser une graine de lecteur

Au secours ! il aime pas lire ! Les deux engrais indispensables pour faire pousser une graine de lecteur

Comment amener son enfant à la lecture ? Une question que beaucoup de parents se posent…sans avoir forcément conscience que la clef se trouve dans leur propre attitude !

Pourtant, la lecture est un VIRUS ! Quand l’enfant tombe dans la marmite, il DÉVORE littéralement tout livre qui lui passe sous la main.  Les livres deviennent sa nourriture. Il en oublie de manger !

Mais comment diable attrape-t-on ce virus ?????

Pourquoi certains attrapent-ils la grippe et d’autres non ? C’est une question de TERRAIN, comme toujours. Si je veux qu’une plante pousse, je prépare la terre, si je la pose comme ça sur le sol, ses racines vont se dessécher et elle ne poussera jamais.

C’est à vous parents de préparer le terrain !

Engrais n°1 : LE MODÈLE…
Montrez-vous régulièrement en train de lire. N’importe quoi, même pour de faux. Asseyez-vous confortablement dans le canapé, éteignez la télé, préparez-vous un thé fumant, deux carrés de chocolat et plongez-vous dans le journal, un magazine, un roman, un catalogue. Cela ne peut durer que 10 minutes, peu importe, pourvu que votre enfant vous VOIE en train de prendre du PLAISIR avec un truc entre les mains qui contient des pages de papier…

Mon fils de 8 ans, arrivant dans le salon, tout le monde est en train de lire, c’est le silence absolu dans la maison… : « Mais on s’ennuie, ici ! Y a rien à faire, vous êtes tous en train de lire, je fais quoi, moi ? »

Moi : « Je ne sais pas. Tu lis ? »

Suggestion non suivie. Il est retourné à ses playmobils.

Aujourd’hui il a 10 ans et en est au 17ème tome de la Guerre des Clans…

Ce qui mène au conseil n°2…

Engrais n°2 : Le PLAISIR…
Préférez-vous tomber dans une marmite de choux de Bruxelles ou de couscous royal ? Moi aussi, je préfère le couscous… Et bien les enfants, eux, ce qu’ils aiment, en général, c’est les BD… LAISSEZ-LES LIRE DES BD ! Et que des BD si c’est ça qui leur fait plaisir. Les Médiathèques, même locales, ont toujours un beau fond de BD, veillez à en laisser traîner quantité à la maison. 

J’ai trois enfants.

La première, qui a aujourd’hui 15 ans, est tombée dans la marmite toute seule. Un jour, elle était en CE2 je crois, je l’ai trouvée assise à mon bureau à la page 128 du 1er tome d’Harry Potter… Depuis elle a lu toute la série 7 fois…

Les deux suivants, qui ont aujourd’hui 10 et 12 ans, un garçon et une fille, ont mis plus du temps à trouver la marmite. Notamment ma deuxième fille qui présentait un trouble visuo-spatial, un rejet de l’école depuis la maternelle, et avec qui j’ai traversé les terres stressogènes des orthophonistes, orthoptistes et autres conseillistes à l’agenda surbooké… Mon fils, quant à lui, présente une surdité partielle détectée tardivement (fin CE2) qui a généré une grande lenteur durant ses premières années d’école.

Tous les deux n’ont lu que des BD, exclusivement des BD jusqu’à cette année. Les livres imposés par l’école, mais sans plaisir, laborieusement. Pas attrapé le virus, en tout cas. Ils ont en revanche jeté leur dévolu sur PICSOU, leur BD fétiche. J’en ai acheté des kilos sur le bon coin. Ce n’était pas un gros investissement, mais pour eux, un vrai TRÉSOR !

Mon fils, le jour de ses 8 ans, les yeux écarquillés devant un damier de Picsou Magazines que j’ai réalisé sur le sol de sa chambre : « C’est le plus bel anniversaire que j’ai jamais eu !! » Si c’est pas un cri du coeur, ça !

Je suis convaincue que s’ils lisent aujourd’hui, c’est parce qu’ils ont découvert le plaisir d’être pris dans une histoire avec Picsou. Ils ont tremblé pour son coffre, ont déjoué les pièges des Rapetous avec Riri, Fifi et Loulou, ont été pris de compassion pour le pauvre Donald (mon fils surtout, tellement épris de justice…).

Je ne les ai JAMAIS forcés à lire. Leur graine de lecteur a poussé toute seule, avec les deux engrais cités ci-dessus. J’ai arrosé en fournissant les BD, c’est tout. Au début, ils ne regardaient que les images, lisaient les bulles les moins longues, ou celles qui leur permettaient d’élucider quelque chose qu’ils n’avaient pas compris avec les seules images. Ils sont devenus enquêteurs, ACTEURS de leur lecture.

Et c’est là que ça devient SCIENTIFIQUE… Je vous invite à lire le prochain article sur la COPIE d’EFFERENCE ou comment les neurosciences expliquent l’efficacité de Picsou Magazine

Et vous ? Quelle est votre expérience de la lecture ? Faites-vous partie de ceux qui sont tombés dans la marmite ? Y a-t-il encore une bibliothèque dans votre maison ?

LES CONSEILS DE LECTURE DE VIDEOLIVRE.FR:
Si vous achetez par mon lien, vous ne payez pas plus cher et moi je touche une petite commission qui m’aide à développer le site. Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *