Archives de
Étiquette : nul

« Je me sens nul » : trois astuces rapides pour retrouver confiance en toi

« Je me sens nul » : trois astuces rapides pour retrouver confiance en toi

As-tu déjà prononcé ou pensé cette phrase : « Je suis nul(le). »?

Si oui, cet article est pour toi.

Je vais le faire le plus court possible. Comme ça si t’es vraiment nul, que ce n’est pas juste une perception, tu arriveras probablement à le lire quand même 🙂

Se sentir nul, c’est affreux. Parce que les autres semblent tout le temps meilleurs.

1ère info : tu as une mauvaise image de toi parce que tes parents ont une mauvaise image d’eux-mêmes… C’est pas facile de donner ce qu’on n’a pas reçu, et quand on sait que c’est l’attitude des parents pendant l’enfance qui construit l’image de soi….

Tes parents te font-ils régulièrement des compliments ? Te disent-ils au moins de temps en temps qu’ils t’aiment ? Est-ce que tu es capable de faire des choix qui te conviennent à toi mais pas à eux ?

Si tu as répondu oui à ces trois questions, alors je crois que tu peux aller lire un autre article, tu n’es pas nul, tu ne te sens pas nul, tu fais semblant, peut-être que comme ça tu te sens un peu plus important… 🙂

Si tu as répondu non à au moins deux des questions ci-dessus, alors, ben, oui, c’est normal que tu te sentes nul et il va falloir prendre le taureau par les cornes pour te reconstruire une meilleure estime de toi-même. N’attends pas que tes parents changent, c’est trop long. Fais ce qu’il y a à faire pour toi (et pour tes propres futurs enfants, du coup !)

1ère étape : Pardon papa, pardon maman, je ne suis pas l’enfant idéalisé que vous vous êtes imaginé dans votre cerveau, mais je suis content d’être celui que je suis et tant pis si ça vous plait pas.

ça, c’est fait.

2ème étape : Je ne suis pas nul partout.
Traduction : je suis bon quelque part. Il y a des choses que je réussis très bien (et que d’autres ne savent pas faire) : je suis un architecte hors pair sur Minecraft, je suis le meilleur joueur de foot de mon équipe, j’ai un don pour communiquer avec les animaux, j’adore dessiner et tout le monde fait « waouh! » devant le moindre de mes gribouillis, je monte et démonte des moteurs sans notice ni conseil, j’ai la faculté d’écouter les autres et tout le monde se confie à moi, etc, etc… Cherche bien tu vas trouver…

Les aborigènes d’Australie ne nous comprennent pas, nous les occidentaux. Ils disent qu’à 40 ans, on est encore en train de se demander ce qu’on est venu faire sur terre, alors que c’est une évidence dès l’enfance si seulement on laisse l’enfant se développer comme il en a envie et qu’on l’encourage dans toutes ses actions (tiré du roman : Message des hommes vrais, voir lien en dessous de l’article).

3ème étape : la prise anti-stress
Il y a plein de choses à faire mais d’abord, on va se concentrer sur ton ennemi n°1, j’ai nommé LE STRESS… Pourquoi ? Parce que le stress te « débranche » et que tout d’un coup, quand on t’engueule ou que tu dois faire preuve d’INTELLIGENCE devant tes parents ou devant la classe, et bien TU N’ARRIVES PLUS à RÉFLÉCHIR. C’est NORMAL. Alors tout n’est pas forcément aussi simple, mais dans l’urgence de ce court article, ce sera déjà un très bon début : bois un verre d’eau (c’est mieux pour conduire le courant dans tout ton corps) et masse doucement les deux bosses de ton front avec le pouce et l’index (c’est la prise). Ça y est tu es rebranché. Fais-le chaque fois que tu sens la confusion s’installer dans ton esprit. N’oublie pas le verre d’eau (pure), régulièrement, car dès que tu manques d’eau, le courant passe moins bien. Si tu veux aller encore plus loin, je te conseille le petit guide illustré « Kinésiologie pour enfants » en lien au bas de l’article.

Voilà pour ton premier virage à 180° : je ne suis pas nul, je suis débranché. DONC, dès que je me sens nul, je me REBRANCHE!

LES CONSEILS DE LECTURE DE VIDEOLIVRE.FR:
Si vous achetez par mon lien, vous ne payez pas plus cher et moi je touche une petite commission qui m’aide à développer le site. Merci à vous !